LES DECORS
Mewilo

Mewilo
Saint-Pierre n’était pas encore Ville d’Art et d’Histoire en 1987, lorsque MEWILO a été édité. Elle l’est devenue en 1990. Serait-ce grâce à nous ?

Toujours est-il que lors de la conception du jeu, il nous paraissait important de respecter le cadre historique en reproduisant les édifices principaux tels qu’ils étaient avant l’éruption de la Montagne Pelée. Leurs ruines figurent, pour la plupart, à l’inventaire des Monuments Historiques.

Nous nous sommes basés essentiellement sur les quelques cartes postales en noir et blanc qui avaient survécu à la catastrophe,

Ces photos montrent de solides maisons de ville en pierre de taille, des rues pavées, de l'éclairage public et de nombreuses fontaines ouvragées,



Quelques décors du jeu:


Mewilo

* Image en en cours de réalisation.

La Baie de Saint-Pierre

C’est par cette vue fort célèbre que l’on découvre la baie de Saint-Pierre où 150 colons français débarquèrent en 1635 avec le flibustier Belain d’Esnambuc (1585-1637), originaire de Normandie.
Considéré comme le premier français ayant pris possession de l’île de la Martinique au nom de la compagnie des îles d'Amérique, il créa la ville de Fort Saint-Pierre.



Mewilo

* Image en en cours de réalisation.

La Rivière Roxelane

La rivière, Roxelane s’écoule des flancs de la Montagne Pelée vers la mer Caraïbe sur une longueur de 7,85 km.
Elle porte le nom du navire amiral, « Roxelane », du flibustier Pierre Belain d'Esnambuc qui débarqua, en 1635. à son embouchure et y créa la ville de Fort Saint-Pierre.
Elle était surnommée « la rivière des blanchisseuses » à cause de l’activité » des lavandières qui étalaient leur linge à sécher sur les rochers.
Tout près de l‘embouchure, se trouve le plus vieux pont de la Martinique, le pont Roche, un pont en pierres de taille à l’arche unique, long de 10 m, construit en 1766 qui a résisté à l’éruption de 1902.